Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Erreur médicale : l’obligation d’information en chirurgie esthétique

Erreur médicale : l’obligation d’information en chirurgie esthétique

Le 17 janvier 2018
L’obligation d’information en matière de chirurgie esthétique est renforcée.

En matière médicale, le Code de la santé publique prévoit que toute personne a le droit d’être informée sur son état de santé.

Votre Avocat en erreur médicale inscrite au barreau de Marseille 13013 veillera à vérifier que votre médecin à bien respecté ses obligations et vous a bien informé des différentes investigations, traitements ou actions de prévention qui sont proposés, leur utilité, leur urgence éventuelle, leurs conséquences, les risques fréquents ou graves normalement prévisibles qu’ils comportent ainsi que sur les autres solutions possibles et sur les conséquences prévisibles en cas de refus.

Bien entendu, le manquement à cette obligation n’est pas constitutif d’une erreur médicale en cas d’urgence.

A l’inverse, dans le cas de la chirurgie esthétique, le médecin a une obligation d’information renforcée. L’Avocat en erreur médicale 13013 recherchera si le chirurgien esthétique  vous a informé de tous les risques, de tous les avantages et les inconvénients que vous ont fait encourir l’intervention envisagée. A défaut, l’erreur médicale est constituée et la responsabilité du chirurgien engagée.

Par ailleurs, le seul fait que le patient détienne des connaissances médicales n’exonère en rien le chirurgien.

C’est que ce que viens de rappeler le Conseil d’Etat dans un arrêt du 22 décembre 2017.

N’hésitez pas à vous rapprocher de votre Avocat en erreur médicale inscrite au barreau de Marseille 13013.